Vous êtes ici

Evolution des populations, mythes et réalités, quelles incidences sur les parcours de vie?

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF

EVOLUTION DES POPULATIONS, MYTHES ET REALITES
Quelles incidences sur les parcours de vie ?

--> Cliquez pour lire l'intégralité des actes de cette journée.

--> Cliquez pour lire l'intervention de Michel Chauvières : Bref voyage au cœur de quelques signifiants ultra-contemporains (parcours, inclusion, performance, social impact bonds, FrenchImpact, etc.)

--> Cliquez pour lire l'intervention de Julie Soustre : Enjeux éthiques de l'accompagnement du handicap

--> Cliquez pour télécharger le programme et le bulletin d'inscription

 

Nous entendons souvent dire que les populations en situation de handicap accueillies dans nos services et établissements « changent », sans pour autant évaluer vraiment quelle serait la nature ce changement. Concerne-t-il les caractéristiques des populations accueillies, les types de handicap (plus de TSA, plus de handicap psychique ?) ; les personnes accueillies en 2018 sont-elles vraiment si différentes et en quoi ? Concerne-t-il les politiques sociales actuelles autour du handicap et les orientations à venir ?

Sur le terrain, les professionnels constatent des changements dans les parcours, dans les réponses attendues, la question de l’inclusion a relayé la question de l’insertion sociale et de l’intégration…

Effectivement les parcours sont moins linéaires, il y a plus de perméabilité entre les différents secteurs (sanitaires, ASE, santé mentale, champs de l’exclusion…), ce qui est bénéfique pour les usagers. Cependant, les contraintes administratives ne facilitent pas ces parcours. Les orientations sont complexes au regard des besoins des personnes.

Les ESMS doivent travailler avec l’aide sociale à l’enfance, se confrontant à certaines situations complexes (fin brutale d’hébergement en famille d’accueil à 21 ans sans solutions, jeunes hébergés en hôtel social avec des soutiens à domicile disparates et non coordonnés...). Ces situations nous amènent à établir des partenariats avec l’ASE autour des enfants présentant un handicap, en tenant compte des codes et fonctionnement de nos différents champs professionnels.

Concernant les établissements pour enfants, la réglementation sur la scolarisation des enfants handicapés a également modifié les parcours avec possibilité de temps partagés (école/EMP), ou des entrées tardives en établissement spécialisé (en fin de dispositif ULIS collège) ce qui nécessite des ajustements, des projets. Les parcours des jeunes sont donc également plus complexes, avec des orientations à l’âge adulte souvent laborieuses.

Quelles sont les possibilités d’accès à l’emploi aujourd’hui pour des personnes en soins psychiatriques, des jeunes sortant d’IMPro ? Quelles réponses sont apportées ? Quels impacts pour les ESAT ?

Dans ce contexte, les professionnels peuvent avoir le sentiment que les publics changent sans qu’il soit possible d’objectiver ce changement et sans en mesurer toujours les liens avec les changements sociétaux. Quelles analyses socio-politiques, philosophiques et psychologiques sont aujourd’hui proposées ?

C’est ce que nous allons essayer de questionner durant cette journée d’étude en confrontant nos différentes expériences et champs professionnels autour de ces problématiques.