Vous êtes ici

FILM : LE DIVAN DU MONDE

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF

JNF 2011 - STARSBOURG - Accompagner le risque... risquer l'accompagnement ?

LIRE LE DOSSIER DE PRESENTATION

SYNOPSIS

"Dans le cabinet de Georges Federmann, psychiatre atypique et iconoclaste, consultent des patients français et étrangers. Originaires du quartier, du village voisin ou d’un autre continent, Diane, Gilbert, Karim ou encore Claudine viennent confier ici leur histoire. Pour certains il s’agit de trouver un refuge, une oreille attentive, pour d’autres c’est l’envie de vivre qu’il faut préserver."
 
SWEN DE PAUW
Swen de Pauw a 36 ans. Auteur-réalisateur de films documentaires, il est également programmateur, notamment des événements Kings of Doc. Depuis 2010, il est président de l'association Répliques, pour laquelle il crée et coordonne plusieurs dispositifs dans les domaines de l'éducation à l'image, la programmation et la production de films. Il intervient à l'Université de Strasbourg et auprès de différentes associations autour du cinéma. Il a créé la société de production Projectile en 2008. Le Divan du monde est son premier long-métrage.
 
GEORGES FEDERMANN
Strasbourgeois, Georges Federmann, citoyen psychiatre en libéral depuis trente ans, consacre son activité professionnelle à favoriser l’intégration digne et durable des étrangers en situation irrégulière, notamment ceux victimes d’un traumatisme psychique, à la suite des conflits militaires et civils. Il considère que l’exercice libéral de la médecine entre dans le cadre du service public et que les cabinets individuels ne relèvent pas seulement du réseau libéral, mais sont aussi le fruit d’un investissement collectif de la communauté générale issu des espérances du Conseil National de la Résistance dès 1944. Il est aussi médecin agréé par l’ ARS pour l’examen des étrangers malades, et il dirige le pôle médical régional d’Amnesty International. Il est expert auprès du Ministère des Anciens Combattants et a examiné, à ce titre, un millier d’Incorporés de force dans la Wehrmacht (les Malgré-nous) et les blessés de tous les conflits et les Opérations extérieures (OPEX) dans lesquels la France a été engagée depuis l’Indochine jusqu’à l’Afghanistan. Il a créé, il y a vingt ans, le Cercle de mémoire Menachem Taffel (Matricule 107969).